Bénédictine … Ou découverte d’un palais réservé à la fabrication d’une liqueur …

Fiche-benedictine1-223x350Fécamp et son palais …

Après notre arrivée et le dépôt de nos bagages à l’hôtel, premiers pas dans la ville … Nous avions déplacé la voiture car garée en zone bleue. L’hôtel prêtait un disque de stationnement pour permettre de trouver un autre endroit ensuite. Nous en avons récupéré un exemplaire à la mairie … Puis, après avoir garé notre véhicule sur un grand parking gratuit, nous l’avons rendu à l’hôtelier.

Donc, après repérage de l’office de tourisme sur le port, nous y cherchons des infos pour commencer la visite pédestre. Je voyais bien des tourelles élancées dépassant les toits de la ville. Des flèches légères comme celles d’une cathédrale et cela m’évoquait un château en pleine ville mais, un château très stylé.

Dans mon esprit, ce château devait appartenir à une famille ancienne …

La conférencière de l’office nous dit que c’est le palais Bénédictine où est fabriquée la liqueur du même nom. Je fais des yeux ronds ! Un si joli château comme lieu de travail et de production … La visite est fortement recommandée : trésors religieux, collection de serrures anciennes, collection de tableaux, salles de style gothique, renaissance et normand. L’extérieur de l’édifice est dans le même ton.

Le créateur du site s’appelait Alexandre Le Grand …

Suivant une vieille recette composée d’herbes aromatiques et d’épices ainsi qu’une proprotion d’ingrédients secrets et d’un savoir-faire reçu d’un moine bénédictin qui créa la recette en son temps. Cette recette jalousement gardée faillit se perdre ! Mais, elle fut retrouvée par le créateur du palais qui eût l’idée de la faire à nouveau fabriquer à plus grande échelle …

Ci-dessous, une partie du texte prélevé sur le site de l’office de tourisme :

« D’inspiration gothique et Renaissance, le Palais Bénédictine est depuis plus d’un siècle le lieu unique d’élaboration de la liqueur Bénédictine.

La visite du Palais permet de découvrir la distillerie aux alambics de cuivre martelé, où s’opèrent les distillations et les infusions des 27 plantes et épices qui composent la liqueur Bénédictine, ainsi que les caves aux foudres de chêne centenaire où reposent les alcoolats pendant plusieurs mois.

Le Palais Bénédictine abrite aussi un musée d’art sacré qui présente une collection exceptionnelle de peintures, sculptures, émaux, manuscrits, ferronnerie… rassemblée au XIXe siècle par Alexandre Le Grand, le fondateur de Bénédictine. Il est aussi l’un des plus grands espaces d’exposition d’art contemporain de Normandie. En fin de visite, une dégustation* est offerte dans le jardin d’hiver. »

Nous entamons notre visite le lendemain … Lors de l’achat des billets d’entrée, l’hôtesse d’accueil nous remet deux jetons … Ils serviront en fin de visite.

Nous montons un bel escalier et arrivons au premier étage dans un décor grandiose et nous entrons dans la salle de gauche, celle où sont conservés les trésors religieux glanés par le créateur du palais. C’est tout simplement magnifique. Chaque salle est de style différent : gothique ou classique, renaissance, etc. Je ne peux décrire ici tout ce que j’ai vu et admiré en déambulant dans les travées. Les quelques clichés pris durant notre promenade sont un pâle reflet de la réalité.

Nous passons de salle en salle, silencieux ou échangeant des remarques … Les mots manquent un peu !!

Statues, statuettes, œuvres picturales, tout est harmonieusement présenté … Voici quelques exemples :

La visite se terminait donc par une dégustation … Avant cela, une guide-conférencière bilingue présentait la partie production du palais … Nous avons découvert une partie des caves et des fûts contenant les alcoolats destinés à créer les mélanges. Les employés travaillant dans ces caves ne sont pas exposés aux vapeurs d’éthanol s’échappant des fûts, ainsi que les visiteurs ! Ces fûts sont entreposés dans un lieu protecteur et si les personnes attachées à leur gestion doivent s’en approcher, c’est masque obligatoire …

Et, nous arrivons ensuite dans une salle type bar et nous avons droit à une explication des diverses sortes de Bénédictine. Ensuite et seulement ensuite, nous passons à la partie gustative de la visite … Et, au moment de tester, l’hôtesse réclame donc les jetons aux personnes présentes. Mon mari les avait rangés dans l’une de ses poches et, il a un peu cherché au moment de les donner … Enfin, les trouve ! Nous serons autorisés à profiter de ces quelques larmes de liqueur … ! Et ce n’est pas mauvais du tout.

Sur le cliché représentant des « cloches », sont conservés des ingrédients faisant partie du mélange alcoolisé …

Une fois la dégustation terminée, le visiteur passe dans une autre salle réservée aux achats de divers produits dont la Bénédictine … bien évidemment.

J’ai une anecdote … Lors de la visite, nous découvrons une vaste vitrine représentant des dizaines de bouteilles. Ce sont des contrefaçons ! Une notice explique que parmi elles, se trouve une bouteille originale … Le jeu consiste donc à la trouver. Ce que nous avons entrepris.Et malgré nos recherches, nous n’avons pu la trouver et c’est la guide-conférencière qui a donné la solution. Cette bouteille ne se trouve pas sur l’étagère des flacons « États-Unis ». A vous donc de la trouver lors de votre passage au musée.

Bouteille-Benedictine

Ci-dessous quelques liens …

Site Bénédictine

Office de tourisme (page réservée à la Bénédictine)

Page Wikipedia

Toute la partie « fabrication » est expliquée sur le site de Bénédictine … Simplement, il existe quatre tonneaux mis en œuvre pour créer la liqueur et qui attendent plusieurs semaines de maturation. Ensuite, les employés effectuent les mélanges.

Sur le site, plusieurs recettes de cocktails sont proposées … A vous de les préparer !

Bientôt, le dernier article de la série consacré au musée « Maurice-Leblanc » !!

See you soon !

Bénédictine-1923

Publicités

Veuillez laisser un commentaire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s