A l’ombre de l’abbaye de Jumièges

Wood_block_6Voici la suite de notre périple …

Donc, après Caudebec voici Jumièges, un tout petit village avec une grosse église et une grande abbaye ! Mais quelle abbaye … Toute de craie et en partie remaniée pour la conserver malgré son état de ruine, elle s’annonce par ses deux tours en partie octogonales et rondes.

Suivant notre programme de visite, nous nous présentons à l’entrée. Quelle déception nous attend : c’est l’heure de la fermeture méridienne … Le personnel sort et la porte se ferme devant nous. Le monsieur se dit désolé … Du coup, nous cherchions une alternative en attendant la réouverture. Ce site étant le seul dans cette zone de campagne, nous avons patienté et attendu. Alors, pour tromper l’attente, nous nous promenons dans le village, allons observer l’église à l’entrée. Puis, un passage à l’office de tourisme et glaner des infos et, nous nous asseyons pour prendre une boisson et tranquillement la siroter.

A 14h30, la porte s’ouvre … Et, nous pouvons enfin nous délecter de la vue du bâtiment. La visite commence avec un guide et j’attends pour faire les photos. C’est d’ailleurs très instructif.

Certaines portions sont interdites d’accès car trop dangereuses. Pour mieux se rendre compte, des infographies permettent de se représenter le site avant les divers aléas qu’il a subis.

Précision : les tours culminent à 50 mètres de hauteur et, la fondation date de 654 par Saint-Philibert !! Ensuite (à voir sur le lien du site), les vikings passent par là … ainsi que la Révolution mais, bien plus tard.

L’abbaye est la propriété du département de Seine-Maritime depuis 2007 …

Je me dois d’ajouter que Jumièges fait aussi partie d’une des aventures d’Arsène Lupin (La comtesse de Cagliostro) … et déjà en lisant le livre, je m’imaginais le lieu comme féérique ! Du reste, il se dégage un air de romantisme de tout ceci avec les ruines, les murs encore debout. Et durant la visite, nous découvrons grâce aux indications du guide, des restants de l’époque carolingienne tels des fenêtres géminées et une sculpture représentant un oiseau …

Je vous préviens, dans la nef, vous aurez la tête penchée vers l’arrière … afin de tout admirer.

La visite terminée, je me lance et photographie pendant que mon cher et tendre discute encore un peu avec le guide.

Mais, la journée n’est pas terminée et, pour éviter de rallonger notre parcours, nous suivons le conseil de notre hôtel de Fécamp : prendre le bac !

Et oui, je découvre qu’il existe des bacs gratuits pour traverser la Seine. La voiture se dirige donc vers la zone d’embarquement (horaires à respecter !) et vers 16 heures, notre navire improvisé traverse la Seine. Cela dure quelques minutes tout au plus mais, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre quelques clichés.

Un papa avec son fiston, en vélo, nous a dit que lorsque le fleuve est agité, c’est un peu plus aléatoire … Heureusement, ce jour-là notre fleuve emblématique était tranquille.

Après le débarquement, nous prenons la route touristique des « chaumières » … qui nous mènera ensuite sur Beuzeville où nous dormirons et, Honfleur pour passer la soirée.

A bientôt,

Site de l’abbaye de Jumièges

Mairie de Jumièges

Page Wikipedia

9782253005292

Publicités

Veuillez laisser un commentaire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s