A Lillebonne, l’esprit romain flotte au-dessus de la ville

u15309657Aux temps antiques, elle s’appelait Juliobona … Ensuite, cette charmante ville a pris le nom de Lillebonne, au fil des temps.

A Lillebonne, l’histoire affleure le sol : un théâtre romain est toujours en cours d’observations archéologiques et, les équipes sont à pied d’œuvre pour déblayer et trouver d’autres vestiges. D’ailleurs, une partie de l’édifice est cachée sous la route nationale !

C’est donc après notre départ d’Honfleur que nous nous arrêtons le temps d’une visite et sans avoir à débourser d’Euros pour admirer les ruines … En tant que visiteurs isolés, l’entrée est gratuite. Pour les groupes ou les scolaires, les tarifs s’étagent autour de 30 € avec un guide. Les lycéens, primaires et maternelles peuvent accéder au site et prendre un cours d’histoire ancienne sur place !

A l’entrée du site, un dépliant permet de comprendre la topographie et comment les fouilles se sont déroulées depuis le 18ème siècle … Sur le site de la commune vous pouvez prendre connaissance du déroulé des opérations depuis la découverte jusqu’à nos jours.

Donc, cet arrêt se situe juste avant notre arrivée à Caudebec-en-Caux … Ensuite, à Caudebec, le circuit se continue vers JUMIEGES !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le site de Lillebonne

Le site du théâtre

En juin prochain, les JULIOBONALES … Manifestation organisée par la ville …

Affiche-Juliobonales-LillebonneA VOS COSTUMES !!

Publicités

2 réflexions sur “A Lillebonne, l’esprit romain flotte au-dessus de la ville

Veuillez laisser un commentaire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s