Mémé, de Philippe Torreton

15098335-3d-personne-de-race-blanche-se-penchant-sur-une-pile-de-livres-de-lecture-image-3d-fond-blanc-isolJ’ai terminé cet ouvrage il y a peu …

Moi aussi j’ai eu ma Mémé … Elle était bretonne de naissance par contre ! Ma Mémé habitait à Paris, 14ème arrondissement. Donc le contexte est différent et autre différence, elle est née en 1893. Elle a quand même vécu  en Bretagne puis, est montée à Paris comme nourrice. Ensuite, c’est l’histoire partielle de ma famille avec son mariage, l’arrivée de ses enfants (dont ma mère) et, bien plus tard, la mienne, hé hé hé !!

Ce petit mot affectueux pour une grand-mère existe encore puisque je l’ai utilisé.

Bien sûr, la plupart des enfants des générations plus jeunes que moi appellent leur grand-mère mamie ou grand-mère ou autrement ainsi que pour les grands-pères.

J’ai senti en lisant tout ce que Philippe Torreton a mis comme émotion, comme affectivité dans la rédaction de ce petit livre ; c’est vrai, il est « petit » mais il contient tout l’amour filial d’un petit garçon qui a veillé sur sa Mémé et gardé au fond de lui tout un pan d’histoire familiale qu’il a si joliment décrit.

Évidemment, le « plaisir » a été court ; je l’ai lu en deux à trois soirées … Bravo donc à Monsieur Torreton !

Bonne fin de journée,

51tziDhUpiL._

Publicités

Veuillez laisser un commentaire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s